fbpx

Épisode 89 – 3 façons de trouver un sujet impactant pour ta formation en ligne

Épisode 89 – 3 façons de trouver un sujet impactant pour ta formation en ligne 2560 1703 Stéphanie Méthé

Ça fait plusieurs fois que dans des sondages où j’invite ma communauté à me donner des idées de sujet on me demande ‘’ Stéph j’aimerais ça que tu nous dises comment créer et lancer une formation en ligne ‘’. J’ai décidé plutôt aujourd’hui de mettre en lumière une problématique que je vois beaucoup dans l’univers des formations en ligne et qui vient avant même la création et le lancement, et c’est de trouver un sujet impactant que l’on pourra monétiser.

Quand j’ai lancé ma première formation en ligne, j’ai mis plus d’énergie à créer le contenu, faire des vidéos, trouver une plateforme pour ma formation et faire le lancement que mettre de l’énergie pour trouver un sujet impactant.

Car ce que j’ai envie de te dire c’est que la plateforme, les vidéos professionnelles et ton lancement orchestré à la lettre, on s’en contre-fou !

On s’en contre-fou, car pour moi c’est la cerise sur le sundae, c’est la touche finale.

Si tu me donnes le choix entre une coupe qui contient une petite cerise dans le fond de la coupe et une coupe remplie de crème glacée, avec un coulis caramel fleur de sel, mais sans cerise. Personnellement je préfère l’option 2.

Pour moi, choisir un sujet impactant pour sa formation c’est la base du sundae, c’est la crème glacée avec le coulis. C’est ce qui fait que les gens vont avoir envie de l’acheter.

Alors que la cerise représente le PLUS qui rend notre formation SEXY. Avoir une belle plateforme, des vidéos professionnelles et des belles images pour notre lancement.

Je ne dis pas que la cerise n’est pas importante, mais sans la crème glacée, elle n’a plus autant d’impact.

Aujourd’hui, les outils que je vais donner vont être autant utiles pour celles qui vont créer leur première formation en ligne ou encore pour les filles qui ont déjà créé des formations et qui désirent avoir des idées pour leur prochaine.

1-Trouver un sujet qui est perpendiculaire à ta passion et ton expertise

Je vois souvent des personnes créer des sujets en lien avec leur passion ou leur expertise seulement, mais c’est selon moi la combinaison entre les deux qui amène notre point de différenciation. 

Quand moi j’ai commencé en coaching, je voulais aider les gens à être plus heureux dans leur vie. On s’entend qu’être heureux c’est hyper général. Il pourrait y avoir 100 coachs qui proposent un programme sur le bonheur en même temps.  

Et ça m’a pris du temps à réaliser qu’un bon sujet de formation c’est un mélange entre ce qui fait vibrer notre flamme aujourd’hui et ses compétences acquises depuis les dernières années. 

Beaucoup de femmes entrepreneures ont des compétences extraordinaires qui viennent de leur bagage du passé et mettent complètement leur bagage de côté comme si elles repartaient à zéro.

Ce que j’ai vu en coachant des femmes dans les dernières années, c’est que plusieurs qui démarrent leur entreprise ou qui changent de domaine ou de business ont le sentiment de repartir à zéro. Quand on repart à zéro, c’est comme si on faisait un reset sur notre confiance en nous, sur la posture identitaire solide qu’on s’était créée soit dans notre ancienne profession ou entreprise et ça vient souvent avec un beau syndrome de l’imposteur.

J’ai rencontré des femmes qui avaient des postes haut placés soit en finances, en gestion, directrice des ventes, au gouvernement, que dans ce travail-là, l’image qui pourrait représenter leur confiance c’est une guerrière sauvage ! ‘’ Tassez-vous de là je sais ce que je fais, pas personne ne peut me marcher sur les pieds ! ‘’

Le jour guerrière sauvage et le soir lorsqu’elles travaillent sur leur projet personnel, leur entreprise de coaching, elles se transforment en petite souris gênée ‘’ Tassez-vous de là, il faut que j’aille me cacher loin du regard des autres ’’. La confiance est basse, on n’ose pas trop faire de bruit, se mettre de l’avant, on parle le moins fort possible.

Si tu es une guerrière sauvage de jour, tu peux aussi l’être le soir, même si c’est une nouvelle entreprise ou un nouveau domaine. N’oublie jamais que ce que tu as fait avant détermine qui tu es maintenant. Tu ne commences pas à zéro, tu poursuis ta route avec toutes tes compétences déjà acquises. 

Quand j’ai commencé comme coach juste après avoir reçu ma certification en PNL, je n’avais pas beaucoup d’expérience en coaching, mis à part les pratiques à l’école. Ce qui m’a permis de gagner en confiance rapidement et de ne pas douter de moi, de foncer all in et de bâtir une entreprise abondante et à succès, ça été entre autres de reconnaitre mes compétences du passé et de combiner ma passion actuelle à mes compétences acquises.

Ma passion quand j’ai commencé comme coach je l’ai mentionné tantôt, c’était d’aider les gens à être plus heureux, à augmenter leur niveau de bien-être. C’était beaucoup plus une passion, quelque chose qui résonnait à l’intérieur de moi qu’une compétence développée depuis plusieurs années. 

Mon entreprise a pris réellement son envol à partir du moment où j’ai combiné mes passions et mes compétences.

C’est là que j’ai eu la brillante idée de mêler ma nouvelle passion sur l’humain avec la communication.

J’enseigne les réseaux sociaux et la communication d’un point de vue très développement personnel et même spirituel de plus en plus. 

Je pourrais seulement parler de développement personnel et de spiritualité, mais ce qui  me donne de la notoriété et ce qui me différencie dans le marché, c’est de prendre une compétence que j’ai développée dans les 14 dernières années et entremêler cette compétence-là de ma passion un peu plus récente des dernières années.

C’est ce qui fait que rapidement je me suis sentie très solide, car j’avais déjà une immense base. 

Ça me fait penser à quand j’habitais en Australie, je n’ai jamais été super bonne en surf et ça m’a toujours un peu frustré de voir à quel point pour certaines personnes ça a l’air tellement facile de surfer la vague, alors que pour moi ce n’est pas évident. Un moment donné, j’ai une amie québécoise qui en était à son 3e ou 4e essai de surf et elle était hyper bonne, alors que moi j’étais rendu à mon 40e essai et je recevais encore la planche au visage une fois sur deux. Je t’avoue ben franchement que j’ai ressenti une petite jalousie en la voyant aussi à l’aise, alors que je me pratiquais beaucoup et je ne voyais pas mes efforts récompensés. 

La vérité, c’est que mon amie c’est une pro de la planche à neige, elle fait des flips, elle surf la neige comme une championne. Moi je ne fais ni Ski alpin ni snowboard. Même si elle n’avait jamais fait de surf de sa vie, sa compétence en snowboard a fait en sorte qu’elle est devenue très bonne rapidement parce que ses bases étaient déjà acquises. 

C’est un peu comme ça que je le vois lorsqu’on amène les aptitudes de notre bagage passé dans une nouvelle entreprise ou un nouveau domaine.

Personnellement, quand moi je suis arrivé en coaching au niveau des réseaux sociaux et des communications j’avais déjà des aptitudes qui ont fait en sorte que j’ai pu rapidement surfer sur la vague du succès. 

Je te suggère donc à te poser la question : quelles sont tes passions actuelles et tes compétences acquises jusqu’à maintenant ? Et essaie pour le plaisir de faire des matchs flyés, de combiner des choses qui n’ont pas rapport et que tu n’aurais jamais pensé.

Si ta nouvelle passion c’est les pâtisseries et que tu as un background en éducation spécialisée. Pourquoi ne pas créer des cours ou des livres pour ‘’ Faire des pâtisseries avec les tout-petits ’’ ?

Nos sujets uniques de formation en ligne viennent souvent de combinaison parfois inattendue, surprenante et surtout bien excitante !

2- Enseigner ce qui est en cohérence avec notre situation actuelle

Une autre façon de trouver un sujet pour notre prochaine formation en ligne c’est d’enseigner ce que l’on vient de transmuter.

Ont vit toutes dans notre vie des épreuves, difficultés, challenges qui se transforment en éventuelle expérience de vie.

Quand on est en train de vivre ces épreuves ou challenges, ce n’est pas le bon moment selon moi pour l’enseigner. C’est un moment pour ralentir, pour se connecter à ses émotions, pour prendre soin de soi, être dans son énergie féminine. 

Si tu tentes de vendre une formation sur un sujet que toi-même, tu n’as pas fini d’expérimenter, ça va être très difficile de le vendre, car on va ressentir dans ton énergie que tu es toujours toi-même en transformation. 

Par exemple, j’avais une cliente qui préparait une formation en ligne sur la gestion de temps, mais elle était dans une période de sa vie où elle n’avait pu de temps pour ne rien faire.

Quand on n’incarne pas notre message parce que ce que l’on vit présentement n’est pas en alignement avec ce que l’on désire enseigner, les ventes sont automatiquement bloquées. 

Il y a deux solutions à mes yeux, soit on prend le temps de vivre ce qu’on a vivre jusqu’à ce qu’on retrouve notre alignement et que l’expérience que l’on vient de vivre devienne le moteur de notre formation.

Soit on change de sujet, car présentement ce n’est pas le bon pour nous.

Plus on enseigne ce que l’on vient d’expérimenter ou de vivre, plus on se sent en symbiose totale avec sa clientèle. On n’a pas besoin de chercher rationnellement les sujets pour nos lives ou nos réseaux sociaux en se questionnant pendant des heures sur quoi on va jaser, on les ressent encore à l’intérieur de nous, car on y était il n’y a pas longtemps. 

Il y a beaucoup de fausses promesses qui circulent sur le web venant d’un marketing plus masculin ou basse-fréquence comme dirait les invités de mon épisode 81 les marketeurs Guillaume Bareil et Robin Vézina, où certaines personnes vendent des choses qui ne correspondent pas à leur propre mode de vie.

Pour moi tu ne peux vendre ce que tu n’as pas expérimenté.

Je vois souvent des promesses de liberté financières venant de personnes n’ayant même pas encore atteint cette liberté financière. 

Comment peux-tu m’apprendre à faire du CASH si tu n’en as jamais eu ?

Est-ce que tu partirais dans le sud avec un pilote qui n’a aucune expérience en pilotage d’avion ? Donc je ne prendrai pas une formation sur l’abondance à quelqu’un qui ne m’a pas démontré en avoir eu. 

Quand j’ai commencé mon entreprise de coaching au tout début avec mes 4, 5 clientes, je n’enseignais pas l’abondance, je ne faisais pas de fausses promesses de faire 10 000 $ par mois ou d’avoir du succès en 10 jours. J’enseignais des choses que j’avais expérimentées.

Mon bootcamp numéro 1 avait comme objectif d’aider les femmes créatives et éparpillées à finaliser un projet d’entreprise. 

Mais ayant été une éparpillée anonyme pendant plusieurs années, qui allait rarement au bout de ses projets et qui en avait un nouveau par semaine. Grâce à la publication de mon premier livre ‘’Le bonheur qui mijote’’ qui a été l’un de mes projets que je suis vraiment fière d’être allée jusqu’au bout passant de l’écriture, à l’édition, au lancement, aux conférences qui ont suivies, je me sentais outillé pour enseigner comment une créative, multipotentielle ben passionnée, à la limite mélangée, peut garder le focus pour un gros projet qui lui tient à cœur sans détour vers un autre rêve en cours de route.

Aujourd’hui je peux enseigner comment faire dans les multiples six chiffres, car je suis passé d’une entreprise à 0 $, à 150 000 $, à 250 000 $, à un demi-million. J’ai franchi ces étapes, je sais quels ont été les struggles de chaque étape, quelles ont été les peurs, quels ont été les moments d’excitation, les décisions à prendre en fonction des différents paliers.  Je ne peux toutefois par parler du million encore, car je ne suis pas encore rendu là.

Je peux aussi enseigner c’est quoi de vivre la vanlife, d’avoir un horaire allégé, de travailler seulement le matin et de développer une structure de plaisir. Car c’est ce que je vis présentement. 

Enseigne ce que tu VIS aujourd’hui et non ce à quoi tu ASPIRES dans ta dreamlife. 

C’est ce qui fera de toi une formatrice connectée à ses clientes, à elle-même, transparente et franche.

Si tu n’es pas en mesure de prendre soin de toi dans ta vie car tes enfants passent toujours en premier, tu ne peux pas enseigner aux mamans à prendre du temps pour elles. 

Si tu as de la difficulté à gérer ton entreprise, tu ne peux pas apprendre aux entrepreneurs à gérer la leur.

Et si tu es toujours en train de te rabaisser, que ton discours interne est ½ contre toi, tu ne peux pas enseigner l’estime de soi.   

Ça, c’est mon opinion que j’assume complètement parce qu’il y a beaucoup trop de coachs que leur discours c’est ‘’ Enseigne ce qui est se vend et payant ’’. Tu peux m’emballer un beau caca dans un sac rose avec un ruban en or, je n’ai pas plus envie de l’acheter.

J’ai envie de créer un monde de femmes entrepreneures qui vendent avec cœur des formations de grande valeur pour leurs clientes. Pas des formations pour faire gonfler leur égo et leur portefeuille, des formations pour transformer des vies. Et c’est en transformant des vies que l’abondance arrive de façon fluide et naturelle. 

Assure-toi d’être en cohérence avec tes enseignements. Ça ne veut pas dire d’être parfaite, mais d’être vraie. Tu peux enseigner aux mamans à mieux gérer leur temps et vivre un déséquilibre temporaire dans ta propre gestion de temps. 

Je crois au principe 80/20, tant que tu incarnes ton message à 80% du temps c’est  OK. 

Moi j’enseigne l’harmonisation entre le féminin et le masculin, 80% du temps j’ai un bel équilibre entre les deux. 20% du temps je fais une rechute et je retombe dans mon excès masculin. Je surcharge mon horaire, je me mets de la pression et je cumule les actions. Ça ne m’empêche pas de l’enseigner au contraire, ça rend mon enseignement plus humain. 

3- Être à l’écoute de son corps et de ses clients

Une autre façon de trouver des idées de sujets pour sa formation est d’être à l’écoute de son corps et de ses clients. 

Si tu fais souvent des lives, c’est une belle façon de capter tes propres désirs et ceux de ton audience.   

Quand derrière l’écran je raconte des histoires, que je partage des trucs et outils, j’écoute comment je me sens quand je le raconte et comment elles reçoivent le message. 

Si je ressens que ça a vibré autant pour moi que pour mon audience, c’est souvent la naissance d’un atelier ou d’une formation.

La meilleure façon de trouver un sujet qui a de l’impact c’est de ressentir ce qui a de l’impact pour nous et pour les autres.

Quand tu fais un live qui te donne de l’énergie et que tu sens que cette énergie-là a énormément fait de bien aux autres. Prends le temps de regarder pourquoi. Pourquoi ça a eu de l’impact ? Quel était le sujet ?

Moi quand je vois qu’il y a un sujet qui me fait vibrer j’en parle pas juste une fois. J’en parle une, deux, trois fois, et si ce sujet suscite toujours autant d’attention et de curiosité chaque fois, c’est que c’est bon signe pour créer une formation sur ce sujet.

Quand j’ai commencé à parler de féminin sacré, des lunes, des cycles, sur le coup j’avais un peu la chienne, je ne savais pas si ma communauté était prête pour ça, à entendre ce genre de sujet. Finalement OUI à un tel point que maintenant le féminin sacré fait partie intégrante de mon approche. 

Et je vais lancer d’ailleurs quelque chose en lien avec ça bientôt que je garde encore secret le temps que je finalise le projet, mais le sujet de la formation que je veux lancer est en lien avec 1 élément du féminin sacré, et cet élément je l’ai testé dans des lives, dans des podcasts pour voir la réception. Elle est bonne, j’ai mon sujet, c’est parti !

Test, joue, amuse-toi et c’est comme ça que tu vas trouver les meilleurs sujets de tes formations en connectant, en échangeant et en partageant avec ton audience. 

Si tu débutes sur les réseaux sociaux et que tu n’as pas d’audience avec qui tester tes sujets. Je te propose de noter qu’est-ce qui pour toi a eu le plus d’impact dans la dernière année en lien avec l’expertise que tu désires vendre. 

Si tu désires créer une formation en ligne pour aider les parents à gagner du temps dans leur vie.  Qu’est-ce qui toi a eu le plus d’impact dans ta gestion de temps ?

Par exemple : D’avoir sauvé 15 heures par semaine avec les lunchs. 

Peut-être que le prochain sujet de ta formation en ligne est : Aider les parents à sauver 15h / semaine en planifiant des lunchs santé, rapides et faciles. 

C’est une façon de faire aussi. 

Voici donc mes trucs pour trouver un sujet impactant pour ta prochaine formation en ligne. 

D’ailleurs je serais curieuse de savoir, quand tu achètes une formation en ligne, quelle est ta motivation première ?

 

Si tu veux encore plus d’outils et d’inspiration, je t’invite à me suivre sur Instagram :
https://www.instagram.com/stephanie_methe/