fbpx

Épisode 82 – 4 étapes pour s’initier au féminin sacré

Épisode 82 – 4 étapes pour s’initier au féminin sacré 2560 1707 Stéphanie Méthé

Je suis à 3 semaines de finir mon parcours comme accompagnante en féminin sacré avec Cat Italienna. Comme j’ai déjà commencé à parler depuis les dernières semaines, voir dernier mois de l’énergie féminine et masculine, des lunes, des cycles. Je me suis dit que ce serait le fun de faire un épisode complet sur le féminin sacré.

Car je sais que certaines personnes qui écoute le podcast sont déjà initiées, mais que d’autres non.

C’est quoi dans un premier temps le féminin sacré ? Ça veut dire quoi en français s.v.p ?

Pour moi ma définition c’est de se reconnecter à son pouvoir et à son essence féminine.

Personnellement, en faisant ma propre transformation avec le féminin sacré, c’est comme si je m’étais libéré d’une partie de moi que j’ai créé pour plaire, pour être aimé, pour me conformer.

Et avec le féminin sacré, j’ai appris à me reconnecter beaucoup à mes sens, à mon intuition, à mon cœur, à mon corps de femme, et à devenir de plus en plus libre. Libre d’être qui je suis et de prendre des décisions pour moi.

Voici donc 4 étapes pour s’initier au féminin sacré.

Étape 1 : La découverte de soi 

On est habitué d’entendre ça en développement personnel ‘’Connais-toi toi-même’’, apprends à te connaître. C’est un principe de base, mais qui est nécessaire.

Et la question c’est ‘’ mais est-ce que tu te connais vraiment ? ‘’ ‘’ As-tu réellement fait le processus de te reconnecter à la vraie toi ? Pas celle que tu es devenue pour plaire à ta famille, tes amis, tes parents. Pas celle qui n’ose pas dire tout haut, ce qu’elle pense tout bas, pas celle qui dit OUI alors qu’elle a envie de dire non. Ce n’est pas cette femme-là que je te parle.

Je te parle de la femme assumée qui n’a pas peur de ce que les gens pensent, de celle qui veut être elle-même, peu importe ce que ça comporte. Qui veut révéler sa force, sa puissance et ses forces. Qui est capable de dire NON si ça ne fait pas son affaire et de donner son opinion si elle en a envie.

Est-ce que tu la connais cette femme qui brille ?  Trop souvent chez plusieurs personnes, elle est cachée derrière plusieurs couches ou plusieurs masques.

Cette étape est une étape cruciale pour vérifier si ce qu’on dit qu’on est et ce que l’on montre sont réellement ce que l’on ressent que l’on est profondément.

Selon moi, on n’a jamais vraiment terminé cette découverte de soi. Il y a toujours des choses qui vont nous surprendre, et c’est ce qui est beau.

C’est un voyage au cœur de soi qui ne s’arrête jamais, car les destinations sont infinies. On peut toujours y découvrir des trésors cachés, de vieux codes, des croyances qu’on n’avait pas encore mis le doigt dessus.

Donc la découverte de soi, c’est oui de connaître sa part de lumière, ses forces, ses dons,  ses talents, mais aussi de connaître notre part d’ombre, ses triggers, ses patterns et les émotions récurrentes qui font surface.

Ce processus de découverte de soi, je l’avais commencé bien avant de faire ma formation en féminin sacré, je fais du développement personnel depuis environ 10 ans. Toutefois, j’ai vraiment senti que j’étais arrivé à une étape cruciale. Ce moment de forte émotion c’est quand je me suis regardé dans le miroir et que je me suis reconnu.

Quand j’ai regardé mes réseaux sociaux et que je me suis dit ‘’ Welcome back ’’.

Je suis vraiment redevenu l’enfant lumineux que j’étais.

J’étais une petite fille qui riait tout le temps quand j’étais plus jeune. Je riais, j’aimais danser, je montais des spectacles avec mes amis, mon père pouvait me filmer pendant des heures. J’étais drôle, émotive, créative, je voulais voyager partout à travers le monde avec mes parents.

Et avec les années, j’ai perdu cette petite fille, j’ai été blessé, rejetée, je me suis conformé, j’ai arrêté de rêver. Je suis devenue sérieuse, professionnelle, je me suis coupée de mes émotions et d’une partie de ma folie.

De retrouver la petite Stéphanie, ça été un moment magique. C’est comme si je l’avais serré dans mes bras et que je lui avais dit tout est ok, on peut continuer.

Se reconnecter à soi c’est une étape cruciale du féminin sacré.

Étape 2 : Être à l’écoute de ses cycles et de la lune

Il y a de ça 1 an, je ne t’aurais jamais parlé du cycle menstruel et de la lune, j’en avais aucune idée à quel point ça allait changer complètement ma vie.

Tu ne m’aurais jamais vu parler de menstruations sur le bord d’un feu ou de lune en prenant un verre de rosé. Alors que maintenant, ça fait partie de mes sujets de conversations favoris.

En quoi le cycle menstruel et le cycle lunaire sont nos alliés ?

C’est qu’ils nous permettent d’être en connexion avec la nature et notre corps. Et notre corps est une mine d’or d’informations dans notre évolution.

Plus tu es consciente de ce que tu vis et ressens, dans quelle phase tu es, plus tu es puissante.

Qui ici qui écoute le podcast n’a jamais pensé au moins une fois qu’elle avait un désordre émotionnel ?

Longtemps dans ma vie, je pensais que je n’étais pas normale d’avoir des UPS and downs, qu’une journée je voulais réinventer le monde et d’être sur un grand high, et l’autre journée de vouloir abandonner et de me sentir comme une grosse patate.

Et attention, ce que je te dis n’a rien à voir avec la maladie mentale ou un désordre émotionnel biochimique.  Je ne parle pas d’état dépressif.

Je parle de montagnes russes d’émotions qu’une femme peut vivre dans une journée, dans une semaine, dans un mois, mais sans idées suicidaires. Juste d’avoir des jours où on se sent vraiment hot comme femme et entrepreneure, et d’autres où on se demande ce qu’on fait au juste et qu’on envie de s’emmitoufler dans une grosse couverture avec une bonne barre de chocolat.

Le fait de se connecter à ses cycles nous permet de comprendre que l’on vit notre vie de manière cyclique et non linéaire.

Ce n’est pas vrai qu’on peut toujours avancer avec la même énergie, la même intensité et être constamment dans l’action, dans la performance et dans la joie.

Nous les femmes, nous avons besoin de moments de self-care, de régénération avec un minimum d’action et un maximum d’introspection.

Si tu ne connais rien du tout par rapport à la lune ou au cycle menstruel, la première bonne étape c’est de s’observer.

Pas besoin d’avoir une grande compréhension de la lune ou de son cycle pour débuter une observation.

Je te recommande en fait de te prendre un journal de ton choix, un cahier de notes est de faire un scan quotidien de comment tu te sens, c’est quoi ton niveau d’énergie, ton humeur, l’intensité de tes émotions, ta productivité, ta créativité. Juste t’observer sans jugement ou sans analyser quoi que ce soit.

Je t’en ai déjà parlé, mais moi j’utilise le journal ambition de Kim Morissette, tu peux d’ailleurs avoir 10% de rabais en utilisant le code promo : STEPHFLY10

Après 3 mois, c’est là que tu peux vraiment prendre le temps d’analyser, est-ce qu’il y a des patterns récurrents, des moments dans le mois où certaines émotions reviennent.

Et c’est là après qu’on peut regarder l’impact des cycles menstruels et de la lune.

C’est là que ça peut devenir un peu plus complexe, car le fait que ton cycle soit à tel moment dans les phases lunaires a un impact sur la façon dont tu vis tes émotions à tel ou tel moment.

J’aurai la chance éventuellement de t’en reparler un peu plus.  Si tu veux d’ailleurs connaître les 8 phases de la lune, j’ai fait un tour rapide pour les expliquer dans mon épisode 70.

Pour ce qui est du cycle menstruel, il se divise en 4 phases :

La phase HIVER :

Période de menstruation d’une durée du 1er au 6e jour où le repos est de mise, car l’énergie est plutôt basse. Durant cette période associée à l’élément de la terre et à l’énergie féminine, c’est important de s’accorder de la douceur et de prendre soin de soi. C’est un bon moment aussi pour profiter de la nature.

La phase PRINTEMPS :

Période de pré-ovulation du 7e au 13e jour où notre créativité reprend force, l’énergie monte et on est plutôt porté vers l’extérieur, la nouveauté, les possibilités et les idées. Durant cette période associée à l’élément de l’air et de l’énergie masculine, c’est le temps d’installer des actions et des stratégies pour notre entreprise.

La phase ÉTÉ :

Période d’ovulation du 14e au 20e jour où l’énergie est à son comble où c’est le moment de briller et de magnétisée. Durant cette période associée à l’élément du feu et à l’énergie masculine, c’est le moment de se faire voir, de créer de belles connexions, de laisser rayonner son charme naturel.

Évidemment, c’est vraiment une introduction que je t’ai fait, mais cela te permet quand même de comprendre qu’en 28 jours seulement, ton énergie change, tes besoins aussi et que plus tu vivras en fonction de la nature cyclique moins tu te battras avec des actions désalignées.

La phase AUTOMNE :

Période de pré-menstruation du 21e au 28e jour où l’énergie chute est que le retour à soi est important. Durant cette période associée à l’élément de l’eau et à l’énergie féminine, les émotions peuvent être fortes, c’est donc le moment de se créer de l’espace pour soi, d’accueillir ses émotions dans la bienveillance, de libérer son mental et favoriser le repos.

Étape 3 : Se connecter à sa voix du coeur

Se connecter à son intuition, à ce que notre cœur nous dicte tout bas, à ce langage puissant qui sait exactement ce qui est bon pour nous, c’est une autre façon de se connecter à son féminin sacré.

La femme sait ce qui est bon pour elle, mais dans une société très patriarcale a été parfois habitué à écouter ce qu’on lui a dicté ce qui était bon pour elle.

Comme la femme a été forcé par l’histoire à faire des choses qu’elles ne voulaient pas, à se laisser imposer des choses qui ne lui ressemblaient pas, certaines d’entre elles vivent encore aujourd’hui à travers ses blessures du passé, et ce sont coupées de leur voix du cœur qui est liée directement au chakra du cœur.

Il y a plusieurs raisons pourquoi on est déconnectée de cette voix, ça peut être en raison de nos conditionnements, de l’éducation de nos parents, de certaines blessures ou croyances que l’on porte. Ça peut être aussi une coupure de ses propres émotions.

Par exemple, quand j’étais plus jeune, quand je me faisais mal où qu’il m’arrivait quelque chose que je ne vivais pas bien émotionnellement, ma mère qui est très joyeuse et positive me disait toujours ‘’ Tout va bien, tu n’as pas mal ! ’’.  Je me suis donc déconnectée longtemps de mes émotions. J’ai toujours avancé avec aplomb et avec une énergie positive, on fonce, on y va, en me coupant parfois de ce que je vivais intérieurement.

Je me suis donc pendant longtemps coupé de ce que mon corps et mon intuition me disaient, car inconsciemment, ce n’était pas bon pour moi de laisser monter les émotions qui peuvent me faire souffrir.

Longtemps, j’ai d’ailleurs été cette fille qui fuyait les situations souffrantes. Jusqu’à l’âge de 25 ans, aussitôt que je vivais quelque chose de souffrant, je me sauvais en courant pour ne pas avoir à baigner dans ces émotions. Par exemple, si ça n’allait pas bien avec mon chum, je le laissais, si une amie me faisait du mal, je coupais les liens, si j’étais pas bien à mon travail je lâchais ma job.

Dans ma tête, j’étais une fille d’action qui savait ce qu’elle voulait, mais c’est beaucoup plus tard que j’ai compris qu’à ce moment-là tout ce que je voulais c’était de me couper de mes émotions et me sauver de la souffrance. J’étais beaucoup dans un excès d’énergie masculine.

La journée que j’ai commencé à accueillir mes émotions, j’ai découvert une mine d’or d’informations pour apprendre à me connaître et j’ai aussi appris à me connecter avec ma voix du cœur.

J’ai laissé derrière l’impulsion, celle qui m’amène à prendre des décisions rapides, logiques pour me protéger de la souffrance et je me suis mise à écouter ma voix du cœur : celle qui m’amène dans le chemin de mes désirs profonds.

Avant, c’était mon mental qui prenait les décisions, pour me protéger. Aujourd’hui c’est mon cœur qui les prend, pour me guider.

Peut-être que toi tu es déjà intuitive, si tu l’es déjà, honore cette partie- là de toi, car c’est facile de retomber dans la productivité et les actions, et de laisser la tête prendre la place du cœur.

Étape 4 : Rééquilibrer ses énergies YIN et YANG

On pense parfois que le féminin sacré c’est seulement de l’énergie YIN à l’état pur, le YIN qui représente le côté féminin. La réalité, c’est que le féminin ne peut être sacré si on ne manifeste pas qui on est, si on n’assume pas la beauté intérieure qui nous anime, si on ne passe pas à l’action, si notre créativité reste à l’intérieur de nous et qu’on n’ose pas la montrer. C’est avec le YANG qui représente l’énergie masculine qu’on passe à l’action. Donc les deux sont importantes et c’est son équilibre qui fait de nous une personne entière.

Le YIN, c’est ce qui représente la créativité, les émotions, l’intuition, la douceur, la sensualité, l’introspection, la lune. Elle est associée dans notre cycle menstruel à l’automne et l’hiver.

Le YANG, c’est ce qui représente l’action, l’énergie, la productivité, la rationalisation, le soleil. Elle est associée dans notre cycle menstruel au printemps et à l’été.

Quand on est dans un excès d’un ou l’autre, il y a une partie de nous qui n’est pas comblée.

Ce que je vais voir beaucoup dans le domaine de l’entrepreneuriat c’est un excès de YANG, on veut des résultats, on est productive, on travaille dur, fort, de longues heures pour que ça marche et combien de femmes s’épuisent ? Elles s’épuisent parce qu’elles n’honorent pas leur partie féminine et ne prennent pas le temps nécessaire pour avoir un recul sur leurs actions, pour refaire le plein d’énergie et elles deviennent saturées à un tel point qu’elles ne savent plus sur quel pied danser, quelles décisions prendre et c’est souvent à ce moment-là qu’elles viennent vers moi.

Je  suis la première à avoir été dans un domaine très masculin, la télévision où la performance était importante où je travaillais parfois 50 heures / semaine, je voulais être bonne, à la limite parfaite, offrir le meilleur de moi tout le temps, être constamment dans l’action pour atteindre mes objectifs.

Quand je suis tombé entrepreneure à temps plein, je pensais vraiment que j’apprécierais d’avoir du temps pour moi, car la vérité c’est qu’on devient souvent entrepreneure pour avoir plus de temps et de liberté. Mais j’étais très inconfortable dans cette espace pour moi, dans mes croyances ‘’Il faut travailler fort et dur pour réussir’’, donc si je ne travaille pas 50h semaines et que je suis en train de prendre un spa ou une marche en nature de 2h, je perds de l’argent.

Et ça, c’est une façon très YANG de voir l’entrepreneuriat, car ce que j’ai découvert c’est que plus je prends du temps pour moi, que je suis à l’écoute de mes émotions, de mon humeur, de mon corps, que je me repose et que je me recharge. Plus ma créativité est forte, plus je suis puissante, magnétique et que je n’ai plus besoin de faire autant d’actions et d’heures de travail pour arriver au même résultat.

Pour toutes les filles qui comme moi étaient dans un domaine de performance pendant des années, ça demande une déconstruction de tout ce qu’on apprit pour se reconstruire vers un modèle beaucoup plus facile, doux et dans le plaisir.

Il y a d’autres filles qui vont être dans un excès de YIN. Dans l’excès de YIN, c’est souvent des femmes qui sont très connectées à leurs émotions, leur intuition, mais qui ne passe pas à l’action. Elles sont prises dans les éléments de l’air et de l’eau.

Je vois vraiment le profil d’une cliente à moi qui est une grande créative, c’est fou toutes les idées qu’elle peut sortir avec l’élément de l’air qui a un pouvoir créateur hyper grand. Des idées, elle peut en pondre 1 par seconde tellement c’est une femme créative, mais elle ne les met pas en action, parce qu’elle reste prise sous l’eau.

Pour celles qui connaissent moins les éléments, l’eau représente les émotions, cette entrepreneure dont je te parle est tellement sensible et émotive qu’elle se remet constamment en question et ne passe pas à l’action. Dans l’excès de YIN, c’est le contraire qui se produit, on ne passe pas suffisamment à l’action pour réaliser ses rêves, car on est constamment pris dans nos émotions, notre syndrome de l’imposteur, ce qui fait qu’on stagne et qu’on n’avance pas au prochain niveau dans notre entreprise.

Je vais terminer en disant que la beauté, la puissance et le magnétisme se jouent vraiment quand les deux se permettent de danser l’un avec l’autre. Quand la sensualité et le mouvement se rencontrent, quand l’intuition et l’action deviennent des alliés et quand la créativité devient possibilité : c’est ça le féminin sacré.

Je te souhaite une superbe semaine, je t’invite si ce n’est pas déjà fait à t’inscrire à mon atelier gratuit  ” pourquoi se mettre de l’avant en vidéo quand on déteste se vendre ’’ : un atelier gratuit qui mélange bien le YIN et le YANG.

Ce qui nous empêche de vendre et de se mettre de l’avant c’est souvent le modèle masculin de la vente. Qui est un peu plus agressif, direct, alors que dans le modèle féminin, il y a possibilité de se montrer et de vendre dans la douceur et l’authenticité. C’est ce que je te parle dans cet mini-conférence de 31 minutes que tu peux télécharger gratuitement ici : https://flyee.stephaniemethe.com/deteste-se-vendre