fbpx

Épisode 86-Comment hacker son cerveau pour retrouver son énergie

Épisode 86-Comment hacker son cerveau pour retrouver son énergie 851 585 Stéphanie Méthé

Épisode 86- Comment hacker son cerveau pour retrouver son énergie

 Je viens d’acheter récemment un tout nouvel ordinateur et c’est fou comme ça va bien un modèle plus récent. Mon ancien ordinateur était complètement saturé, remplie de vieux dossiers difficiles à effacer et je commençais réellement à devenir frustré de sa lenteur.

J’aime toujours avoir un nouvel ordinateur parce que ça me donne l’impression de recommencer à zéro. Exactement le même sentiment que j’ai lorsque je fais un ménage complet de ma maison, c’est frais, je me sens allégée et c’est comme un nouveau départ où les possibilités sont infinies.

Et si je te disais que c’est exactement ce qui se passe avec ton cerveau. Il y a des moments où l’ordinateur que tu as entre les deux oreilles est complètement saturé d’informations, ce qui fait que tu te sens plus fatigué, épuisé, où prendre des décisions c’est plus difficile, où créer demande énormément d’énergie.

Si tu ne veux pas que ton cerveau décide à ta place de comment tu vas te sentir, il y a possibilité de reprendre le contrôle de ton ordinateur interne afin de te sentir mieux, plus allégé et d’ouvrir les portes aux possibilités dans ton entreprise et dans ta vie.

Aujourd’hui je te propose donc 4 astuces pour hacker ton cerveau et retrouver ton énergie

 Comment hacker son cerveau pour retrouver son énergie

 1-Accueille pleinement tes émotions

 Une des raisons pourquoi notre cerveau est saturé c’est parce qu’on a accumulé. L’accumulation vient souvent des émotions non gérées, refoulées, que l’on a mis de côté pour plusieurs raisons.

Comme entrepreneure, on a parfois tellement de choses à gérer autour de nous, employés, réseaux sociaux, distribution, création, lancement, que quand on vit un inconfort, on prend pas toujours le temps de l’accueillir. Inconsciemment, les croyance ‘’J’ai pas de temps à perdre’’ fait en sorte que notre énergie masculine remporte souvent le jeu. Passer à l’action c’est ce qui peut nous permettre de faire avancer notre entreprise, go go go, pas le temps de gérer des émotions inutiles, c’est pas payant!

Ce processus inconscient est un mécanisme de défense qu’on appelle ‘‘L’évitement’’ et qui se déclenche afin de ne pas avoir à se confronter à un évènement stressant ou déstabilisant.

Le problème avec l’évitement, c’est que ce processus automatique est très drainant énergétiquement. Ce processus peut s’enclencher à plusieurs moments dans notre entreprise.

–  Quand on a perdu un client

– Après un lancement qui était pas à la hauteur de ce qu’on s’attendait

– Lors d’une chicane avec un collaborateur ou employé

–  Après avoir fait un live sur Facebook insatisfaisant

Toutes ces situations qui peuvent avoir l’air banales mais, où on ne prend pas le temps d’être connecté à nos feelings, à notre énergie féminine, cela peut avoir un impact sur le long terme.

J’ai une des mes clientes du Bootcamp qui un moment donné, durant son lancement, elle s’est mise à avoir vraiment peur de ne pas remplir sa cohorte.

Son processus automatique elle, c’était de trouver 1001 stratégies pour que ça marche. Donc elle était vraiment en mode action, solution, comment attirer plus, comment faire pour que les gens achètent plus. Ça c’est un bel exemple d’évitement.

Moi c’est clair que j’allais pas lui donner des nouvelles actions à faire tant qu’elle allait pas se questionner sur qu’est-ce qui me fait réellement peur si j’ai 2 ou 3 personnes dans ma cohorte au lieu d’en avoir 10.

Qu’est-ce qui me dérange? Qu’est-ce qui me fait peur? Qu’est-ce qui me rend inconfortable?

Quand j’ai posé ces questions là à ma cliente, elle m’a envoyé un beau gros sourire en clip vocal me disant, moi je voulais juste des stratégies.

Si on ne traite pas l’émotion aujourd’hui, si on ne prend pas le temps d’aller explorer cette énergie de manque qui s’installe, elle ne va que s’amplifier.

Une des jobs préférées du cerveau est d’éviter les émotions qui nous font souffrir. C’est ce qui fait qu’il a envie de s’évader. Plus les émotions négatives sont évitées, plus le cerveau se met à ”spinner” dans le vide.

Comme quand justement on met un logiciel dans notre ordinateur qui ne fonctionne plus.  Tu entends que le disque compact tourne mais il y a rien qui se passe. Plus tu évites, plus ça tourne et plus ta sérotonine, qui est une des hormones du bonheur, se met à chuter. Les burnouts viennent souvent de l’évitement à répétition.

La solution est d’enlever le CD avant qu’il brise ton ordinateur. Quand tu vis une situation dans ton entreprise qui est pas agréable, avant de te remettre directement en mode action, permets-toi d’aller dans ton énergie féminine et de ressentir les choses.

C’est OK de ressentir de la colère, de la tristesse, de la peur, de la frustration, de l’insécurité.

Permets-toi de respirer dans cette émotion et d’aller chercher le message en arrière. Le message c’est l’intention positive qu’on a à réagir de telle ou telle façon. Pour elle, de trouver des nouvelles actions ou stratégies, c’était une façon de se protéger de la souffrance qu’elle aurait pu ressentir de ne pas avoir d’autres clientes qui adhérent à sa formation. Le fait de prendre le temps de vivre l’émotion, ça permet aussi de choisir un chemin différent pour la suite.

Cette cliente a choisi la gratitude, la reconnaissance pour les deux femmes extraordinaires qui l’on choisie et de trouver des avantages à partager ces moments avec elles. Ça lui a permis de se reconnecter à son plaisir et le seul fait de s’être reconnectée à son plaisir et de s’enlever toute cette pression a faite en sorte qu’elle a eu 7 clientes et non 2 pour sa cohorte.

C’est ok d’être en mode solutions, d’être en mode action, mais si on est dans l’action pour éviter l’émotion, c’est parfois à ce moment là que je suggère de prendre le temps de s’arrêter. C’est un travail quotidien qui demande d’être conscient constamment de ce que l’on vit.

2-Redirige ton focus au bon endroit

Comme je l’ai mentionné précédemment, notre cerveau adore prendre les commandes sans même nous demander la permission. Il décide de visiter les endroits qu’il veut quand il veut, tout simplement parce que selon lui c’est ce qui a de mieux pour toi, pour ton bonheur.

Quand on navigue sur internet il y a des fois des fenêtres de style pop-up qui apparaissent, il y a des fois certaines choses qui vont piquer notre curiosité, voir même nous intéresser, mais il y en a d’autres qu’on a juste envie de supprimer.

C’est EXACTEMENT le même principe avec les fenêtres de notre cerveau qui POP UP à tout bout de champ. Il y en a certaines informations qu’on a envie de recevoir, d’autres moins. C’est donc important rediriger son focus au bon endroit.

J’en ai déjà parlé dans un épisode précédent, mais nous recevons en moyenne entre 6 et 12 milliards d’informations par jour. On n’a jamais reçu autant d’information avec l’évolution rapide des technologies et le cerveau lui, ne peut pas recevoir plus de 100 informations par secondes. Il doit absolument filtrer l’information et décider qu’est-ce qui va entrer dans notre champ de conscience et qu’est-ce qu’on ne laissera pas entrer.

L’ennui, c’est que c’est pas nous, assis un matin, qui avons décidé ‘’Hey cerveau, j’aimerais amener à mon champ de conscience; des pensées positives, la réussite, le succès, l’abondance’’. Il y a une grande partie qui vient de nos programmations passées, de nos expériences durant l’enfance, de notre éducation et de nos croyances limitantes.

Si on est convaincu qu’on est né pour un petit pain chaud (expression québécoise qui signifie qu’on ne fera pas beaucoup d’argent), que c’est une croyance intégrée par nos parents qui existe depuis 94, même si consciemment tu es prête à faire de l’argent, ton cerveau va toujours amener ton focus vers le manque, vers la possibilité que ça fonctionne pas, vers l’échec.  C’est donc important de le reprogrammer à l’abondance, au succès et à l’argent.

Pour rediriger son FOCUS au bon endroit, il est nécessaire de prendre conscience des patterns qui reviennent dans notre vie. Il y a souvent des pensées sur différents sujets qui se répètent et qui fait qu’on encourage notre cerveau à encore plus nous envoyer ce genre d’information. On attire ce que l’on désire, même si on ne l’a pas officiellement demandé.

Si t’as l’impression qui t’arrive toujours la même chose, les mêmes situations, les mêmes problématiques, c’est peut-être qu’inconsciemment tu l’as commandé.

J’ai une amie à moi qui s’est mariée. Pendant des années, je ne l’ai jamais entendu parler de mariage et du jour au lendemain, elle ne parlait et ne voyait que ça.  Des robes, des idées de décorations, chaque fois qu’elle voyait un bel endroit ça pouvait être une salle potentielle. Notre focus est aussi en lien direct avec notre plan de match intérieur.

Si ton plan de match intérieur c’est de te marier, de rencontrer l’amour, de faire 100 000$ cette année, de trouver ton adjointe de rêve, tu vas attirer à ton conscient les beaux gars, l’argent, les personnes qui ont les compétences que tu recherches. Si toutefois, ton plan intérieur c’est de te planter, de manquer d’argent, de vivre une relation toxique, de ne pas avoir le nombre de clientes que tu veux, car tu ne te sens pas à la hauteur…tu vas aussi attirer cela.

Assures-toi de porter ton attention au bon endroit et d’avoir des commandes claires pour ton cerveau. C’est pas parce que tu commandais des croquettes au MCDO quand tu avais 7 ans, qu’aujourd’hui tu es encore obligé de commander la même chose. Ce qu’on voulait enfant, n’est pas nécessairement ce qu’on a de besoin aujourd’hui comme adulte. Permets-toi aussi de penser, réfléchir et d’expérimenter des choses différentes pour créer des nouveaux schémas positifs pour toi.

3-Modifie ton discours interne

L’une des personnes qui nous gruge le plus d’énergie c’est nous-même. On pense souvent que c’est le regard des autres qui nous affecte, mais la réalité c’est que c’est plutôt ce qu’on s’imagine que les autres pensent de nous qui nous blesse.

L’autre fois une de mes clientes ne se sentait pas bien après avoir fait un live pour sa communauté et elle m’a envoyé un message pour me dire à quel point le regard des autres l’affectait. Elle se mettait full de pression sur ce que les autres pouvaient penser, elle avait peur de manquer son live et que ça affecte ces ventes qui allaient déjà bien. Elle me disait; “Je pense que je suis mieux d’arrêter de faire des lives, que de supporter la pression des autres”.

La réalité c’est que c’est pas la pression des autres qu’elle devait supporter, mais la sienne. Son discours interne, les phrases qu’elle se répétait intérieurement avant, pendant et après son live étaient suffisantes pour baisser son niveau d’énergie et de confiance.

Tout part souvent d’une phrase qu’on se dit à soi-même et qui dégénère en scénario catastrophique.

Discours interne avant le live 

Je sais pas si je vais être intéressante et à la hauteur,

Ma communauté s’attend que je lui offre un moment incroyable,

Je ne sais pas qu’est-ce que je peux leur apporter,

Si je leur apporte rien, je vais perdre des likes et mêmes des ventes,

J’espère que ça n’affectera pas mon entreprise.

Discours interne pendant le live :

– Bon je savais, personne commente,

– Je dois être nulle,

– Ça doit parraître que je suis stressée pis que j’ai rien à dire,

– Je vais me dépêcher à finir ce live au plus vite.

Discours interne après le live :

– Je savais que je ne serais pas à la hauteur,

–  Ma communauté ne s’intéresse pas à moi,

–  Je ne ferai plus de live car je risque vraiment de perdre des ventes si ça continue.

Nos pensées créent nos émotions et nos émotions créent nos résultats. Donc si on se répète un discours dévalorisant envers nous-même, c’est cette énergie-là, qui va se propager à l’intérieur de nous et clairement ça va avoir un impact sur nos résultats finaux.

Nourris un discours à la hauteur des résultats que tu désires et de la personne que tu as envie de devenir.

La femme puissante, positive, grande leader, femme d’affaire, visionnaire, est-ce qu’elle se dévalorise de cette façon? Est-ce qu’elle abandonne de cette façon?

La chanteuse, Alicia Keys, racontait dans une entrevue, que longtemps elle avait eu tendance à se dévaloriser et c’est un de ses gérants qui lui à fait réaliser, que ces mots la menait droit à l’échec. Elle a appris à partir de ce moment-là, le pouvoir que les mots avaient dans notre vie.

Elle disait ‘’The words that we speak building your road.’’ les mots que l’on utilise construisent notre route. Alors quels mots as-tu envie d’utiliser dans les prochains jours, dans la prochaine semaine, le prochain mois, la prochaine année, pour élever ton niveau d’énergie et de puissance.

4-Planifie stratégiquement tes périodes de repos

Comme on l’a vu dans les 3 points précédents, c’est très facile de se laisser diriger par notre ordinateur interne et d’être sur le pilote automatique ou en mode évitement. Une des choses qui peut énormément nous aider à revenir au centre, à s’aligner d’avantage, c’est de planifier des périodes de repos.

Notre système nerveux a besoin de repos afin de recharger notre batterie et refaire le plein d’énergie.

J’écoutais une vidéo récemment du docteur en neuropsychologie Guillaume Dulude. J’ai eu son livre à Noël que je n’ai même pas terminé car il y a énormément d’informations scientifiques, mais c’est super intéressant.

Guillaume expliquait dans la vidéo que c’est très difficile de se reposer et de recharger sa batterie dans notre société actuelle.

L’erreur c’est qu’on répète parfois les mêmes habitudes quand on se repose que lorsqu’on ne se repose pas, ce qui empêche ton système nerveux de se reposer car ton cerveau est constamment à la recherche de dopamine.

Ça t’est peut-être déjà arrivé d’aller en vacances et d’être revenu autant fatigué que lorsque tu es parti. C’est souvent car on a pas beaucoup changé nos habitudes durant nos vacances.

Personnellement, je suis souvent plus fatiguée quand je reviens d’un tout inclus dans le sud que lorsque je voyage en sac à dos, un peu plus aventurière. Quand je voyage dans le sud, je ne change pas beaucoup mes habitudes, je prends mon café à la même heure, je fais plus de méditation, plus de marche, plus d’exercices, je lis plus que d’habitude, mais je répète un peu la même chose.

Alors que quand je suis dans un voyage d’aventure, je suis complètement déstabilisée, j’ai pas d’horaire, j’essaie des nouvelles activités, je sors de ma zone de confort. Même si sur le coup ça peut être épuisant les premiers jours, après mon voyage je me sens complètement rechargée avec plein de nouvelles idées.

Si tu veux réellement faire le plein, tu dois consciemment changer tes systèmes habituels au niveau physique et mental.

J’aime beaucoup, lors de mes journées de repos ou de congés, varier mes activités, passant du massage, au facial, au dessin, à aller découvrir un endroit que j’ai jamais vu. Ce qui fait que je peux vraiment tirer la plogue et penser à autre chose que ce que je fais habituellement.

Je te rappelle qu’actuellement c’est la période de recrutement pour le prochain Bootcamp d’automne. Si tu as envie de faire rayonner ta personnalité sur les réseaux sociaux à un niveau supérieur, que tu as envie d’être accompagné un peu plus serré, de te faire botter les fesses avec amour et de développer un message et un brand clair et authentique, je t’invite à me contacter en privé et mon équipe se chargera de planifier un rendez-vous avec toi. On fait des entrevues jusqu’à la mi-juillet environ.

Si tu as aimé cet épisode, je t’invite à partager mon podcast, m’écrire un commentaire sur applepodcast et t’inscrire sur la liste d’attente du Bootcamp en cliquant sur le lien ici : https://stephaniemethe.com/bootcamp/