fbpx

Épisode 80 – 3 astuces pour faciliter tes écrits sur le web

Épisode 80 – 3 astuces pour faciliter tes écrits sur le web 1920 1280 Stéphanie Méthé

Écrire pour les réseaux sociaux ou écrire tout court, ce n’est pas toujours évident pour tout le monde.

Peut-être que ça va te surprendre, mais moi qui écrit toutes les semaines pour les réseaux sociaux et qui a écrit un livre, je détestais écrire il y a de ça quelques années seulement.

Ce n’était vraiment pas quelque chose de facile et de naturel pour moi. J’avais toujours l’impression de me forcer et j’étais rarement satisfaite de mes textes.

Alors aujourd’hui je te partage 3 astuces pour faciliter tes écrits sur le web

1- Enregistrer ta voix

L’une des premières choses qui a changé ma vie sur les réseaux sociaux, c’est d’enregistrer ma voix parce que pour moi parlé avant c’était beaucoup plus facile, donc le fait d’enregistrer sa voix, ça permet de capter selon moi, toutes les émotions et en plus ta personnalité.

Quand tu parles, tu utilises tes mots à toi, ton vocabulaire, tes expressions, et c’est ce qui fait que tu es unique.

Trop souvent je vois des gens écrire des textes qui ne leur ressemblent pas. On a beaucoup appris à l’école à écrire de façon, très lichée et très cadrée.

Pour les réseaux sociaux, ce n’est pas des devoirs d’école pour impressionner nos professeurs qu’on fait. On n’aura pas une note A, B, C, D par rapport à notre rhétorique ou notre syntaxe.

Ce qui est important, c’est que ta communauté, ton client de rêve qui te suit ait envie de te lire.

Le langage plus familier est donc de mise pour les réseaux sociaux.

Enregistrer sa voix peut vraiment t’aider à écrire un texte qui colle à ta personnalité.

J’utilise un outil très simple dans Google. Tu dois avoir un compte Gmail, ensuite tu cliques sur document / créer un nouveau document / outil saisi vocale et ta voix se transcris automatiquement en texte. Très pratique comme outil.

2- Utiliser une formule de copywriting

Des formules pour écrire des textes persuasifs que les gens ont envie de lire il en existe plusieurs dans le milieu du copywriting et du marketing.

Personnellement, ce sont des formules que j’enseigne à mes clientes dans les communicatrices flyées, mais avec un léger bémol.

Je ne suis pas de type très formule dans la vie, je pense sincèrement que les meilleurs écrits viennent de l’âme et du cœur, il ne faut pas prendre selon moi ces techniques d’écriture pour du cash.

Dans le sens que ce n’est pas parce que tu utilises une formule, que tu vas te mettre à avoir des centaines de likes, de commentaires, que tes textes vont fonctionner et que l’argent vont couler à flow. On s’entend là-dessus.

Pour moi des formules vraiment magiques ou TADAM par magie tu as un texte qui peut convaincre n’importe qui d’acheter tes produits et tes services, je n’y crois pas.

Les émotions, les vibrations et l’énergie d’un texte ça se ressent. Si tu veux que ton stylo se transforme en plume magique, connecte-toi à ton cœur et pratique-toi à écrire régulièrement.

La pratique en écriture est ton plus grand allié à moyen, long terme. La rédaction c’est un muscle, plus tu vas le faire, plus tu vas devenir meilleur.

Maintenant que je t’ai fait mon avertissement, je vais te partager une des formules d’écritures qui peut t’aider au début à avoir une certaine structure, sans que ça devienne une béquille.

L’une des formules les plus utilisées en publicités et en rédaction persuasive c’est la formule AIDA.

Lien de la publicité partagée durant le podcast : https://youtube.com/watch?v=Gxm7Hu-IHJs&feature=share

3- Pratique-toi à déposer tes émotions sur papier grâce au journaling

L’une des choses qui va te permettre le plus de connecter avec ta communauté, ce sont les émotions que tu vas véhiculer à travers tes textes.

Tu le sais que je te parle constamment de marketing émotionnel qui est ce que j’enseigne le plus à ma communauté, parce que les textes émotionnels ont beaucoup plus de poids que les textes rationnels.

Et ce n’est pas pour rien que les publications les plus partagées sur les réseaux sociaux contiennent des animaux ou des enfants. Parce que les bébés et les chats nous font vivre une charge émotionnelle assez forte et en plus, ça nous fait du bien. C’est un contenu qui est léger et positif.

Et là attention, je te ne te dis pas de publier des photos de chat et de bébé, tu dois publier du contenu en lien avec ton entreprise et ce que tu vends.

C’est juste pour te démontrer que ce sont les émotions qui nous attirent vers une publication. Et qu’une émotion humaine est beaucoup plus attrayante qu’une caractéristique rationnelle d’un produit ou un service.

C’est pour ça qu’il y a des publicités à la télé qui sont virales et d’autres qui ne le sont pas.

Toutes celles qui sont virales génèrent des émotions. L’une des publicités populaires au Québec, c’est la publicité du lait qui passe beaucoup dans le temps des fêtes, c’est mignon, c’est charmant, c’est drôle et on en a envie d’en voir plus.

Si la publicité expliquait seulement les bienfaits du lait, on ne lèverait probablement pas le son pour l’écouter.

Que ce soit de la joie, du plaisir, de la curiosité, les textes émotionnels sont beaucoup plus lus que les textes rationnels. Aussitôt que le cerveau est exposé à une charge émotionnelle, il secrète ce qui stimule sa mémoire à long terme.

Ça veut dire qu’une publication inspirante sur Facebook permettra d’augmenter la capacité́ d’encodage de la mémoire dès les moments qui suivent et la personne touchée se souviendra de toi !

Une façon de faire qui peut nous aider est d’utiliser le journaling comme outil de création de contenu.

Le journaling, c’est un peu ce qu’on faisait quand on était adolescente et qu’on avait notre journal intime. On écrivait nos émotions, comment on sentait, qu’est-ce qu’on vivait, on y racontait nos histoires, parce que ça nous faisait tellement de bien de pouvoir l’écrire, le déposer. C’était une sorte de thérapie pour moi quand j’avais 12 ans, d’écrire que j’étais jalouse de ma meilleure amie qui avait un kick sur le même gars que moi, ou que mon autre amie n’avait pas été gentille avec moi.

C’est un peu le retour du journal intime à l’âge adule, c’est tellement thérapeutique.

C’est vraiment de s’acheter un journal et d’écrire sans jugement.

Quand on écrit sur les réseaux sociaux, l’erreur quand on n’assume pas pleinement qui on est par peur de se faire juger, critiqué, de ne pas être aimé fait en sorte qu’on contrôle nos écrits. On a tendance à effacer nos mots, à contrôler ce que l’on dit pour être sûr que ça sera bien vu et apprécié. Et quand on fait ça, on se censure, on censure souvent la plus belle partie de nous, celle qui a quelque chose à dire, à libérer et à partager.

Alors que le journaling, tu le fais pour toi à la base, pas pour tes 550 ou 10 000 abonnés, pas pour ton chum, pas pour ta meilleure amie ou tes proches. Tu le fais uniquement pour toi.

La façon que je suggère de faire son journaling, c’est de s’acheter un journal et de ne pas chercher à le rendre parfait, mais vrai.

Tu peux écrire dans des moments où tu sens le plus inspiré, soit le matin, soit en nature l’après-midi, soit avant de te coucher. Et tu écris sans jugements, sans effacer et tout recommencer. Tu écris seulement ce qui monte.  Tes émotions, tes pensées, tes inquiétudes, tes souvenirs, tes désirs, peu importe.

Et tu vas voir que plus tu vas pratiquer le journaling, plus à un moment donné, tu vas écrire avec des émotions, ça va devenir quelque chose de naturel pour toi et certains de ces textes pourront même se transformer en publication.

Je te suggère, de le faire pour toi d’abord, pas dans un but professionnel de créer du contenu, mais dans un but personnel d’utiliser l’écriture pour apaiser ta vie.

Et un moment donné, tu ressentiras quand ce sera le moment de partager certains de ces écrits.

Tu n’es pas obligée de tout partager, tu peux choisir ce que tu es prête à communiquer avec ton audience.

Je peux toutefois te dire que les plus beaux textes de mes réseaux sociaux, sont des pages de journaling.

Des mots que j’ai écrit qui vient directement de mon cœur, de mon état du moment, de ma puissance créatrice. Que j’ai souvent écrit près de mon feu à l’extérieur, sur le bord de l’eau ou encore près d’une chandelle. C’est des textes que j’ai pris un plaisir fou à écrire.

Et quand on n’a pas cette impression-là d’être jugé par autrui et qu’on écrit seulement pour nous, ces textes sont puissants, magnétiques.

Ce sont souvent les textes les plus stressants à publier, mais je vous jure qui a le plus de retour.

Voilà je t’ai partagé un mélange d’astuces aujourd’hui pour faciliter tes écrits sur le web. Une façon un peu plus structurée, dans l’énergie masculine, cerveau gauche et une autre façon plus cerveau droit, dans l’énergie féminine. Donc à toi de voir ce qui te convient et te corresponds.

Et si tu écris un texte en utilisant un de mes trucs, ça me fera vraiment plaisir de te lire. Tague-moi ou encore partage ton texte en story instagram et ce sera un grand bonheur de regarder ça.

Si tu as aimé cet épisode, je t’invite à faire un 5 étoiles et mettre un commentaire sur Apple podcast ici  : https://podcasts.apple.com/ca/podcast/le-podcast-de-st%C3%A9phanie-m%C3%A9th%C3%A9/id1484118143?l=fr