fbpx

Épisode 74 – Comment vendre avec confiance sans déranger ?

Épisode 74 – Comment vendre avec confiance sans déranger ? 2560 1708 Stéphanie Méthé

As-tu peur de déranger lorsque tu vends tes produits ou tes services ?

L’une des craintes de plusieurs de mes clientes c’est exactement ça.

” Stéph, je ne veux pas paraître agressive ou insistante aux yeux des autres. ”

” Je vais attendre que les gens viennent vers moi lorsqu’ils en ressentiront le besoin. ”

Ce que je leur réponds à ce moment-là c’est qu’elles vont attendre longtemps, pauvres filles !

Si tu veux vendre, tu dois vendre, aussi simple que ça !

Chaque fois que tu repousses de le faire, tu repousses aussi une opportunité.

Il y a moyen de vendre avec cœur et authenticité, sans paraitre pour la vendeuse qui vend des mélangeurs avec un sourire fake à la TV.

Pour vendre avec confiance, cœur et authenticité, il y a selon moi 3 essentiels à retenir, et c’est ce que je te partage dans ce podcast.

1- Redéfinir le mot  ” vente ”

Si le mot vendre te donne mal au ventre, c’est qu’il y a une croyance probablement en arrière qui fait que tu te sens inconfortable quand tu penses à ce mot. Si tu y penses et que ta gorge est automatiquement nouée, qu’il y a des sensations physiques qui te traversent le corps qui te déstabilise, imagine quand tu vas arriver dans l’action de le faire.

On dit que l’argent est énergie, mais si l’énergie bloque parce que la vente t’immobilise, l’énergie ne circulera pas.

Tu as besoin d’apprivoiser le mot vente et aussi d’analyser le mot et de voir quel effet il a sur toi. Une fois que tu prends conscience de son impact, qu’est-ce qui t’empêche de te sentir bien avec ce mot ?

Récemment, j’étais en coaching avec ma gang de flyées et j’ai une de mes clientes qui me disait qu’elle avait de la difficulté à vendre, qu’elle avait malaise et que pourtant elle veut réussir.

Elle qui accompagne les entrepreneures me disait ‘’Je le sais que j’ai les compétences, que je suis bonne dans ce que je fais, je reconnais ma valeur’’, mais je n’arrive pas à me sentir bien avec la vente puis pourtant je veux en faire.

Il y a énormément de femmes qui se sentent comme ça, il y a une partie d’elles qui est dans le désir. Le désir de s’accomplir, de vendre, d’atteindre un autre niveau de succès. Elles voient grand, elles savent qu’elles sont capables, mais l’autre partie d’elles les tirent vers l’arrière. C’est une partie inconsciente, mais qui a un impact sur leurs actions conscientes du moment et qui les tirent vers l’arrière, mais leur tire du jus aussi.

Comme l’argent c’est une énergie, si on brûle son énergie à se battre constamment avec soi-même, c’est très difficile d’être dans un flow positif lorsqu’on se bat avec nos programmations passées.

Une question que j’ai posée à ma cliente lorsqu’elle m’a dit ça :

Toi, si je te dis que demain matin tu fais 1 million de dollars grâce à tes coachings comment tu te sens ?

Et la première chose qu’elle m’a parlé spontanément avant même d’avoir le temps de réfléchir, c’est que sa mère et sa tante pointaient du doigt ceux qui avaient de l’argent quand elle était jeune.

Même si aujourd’hui elle se dit qu’elle a tout ce qu’il faut en terme de compétences pour vendre, cette vieille croyance vient encore interférer aujourd’hui dans sa vie.

Prendre conscience de notre vieille valise qui nous empêche de voyager où on veut, c’est très important.

Et une fois que tu vas l’avoir fait : et si tu redéfinissais le mot VENDRE pour quelque chose qui te convient mieux ?

Le mot vendre signifie transaction, personnellement je préfère utiliser le mot transformation qui me parle beaucoup.

Quand j’ai commencé à être coach, je vendais mes services de coachings.

Aujourd’hui je transforme des entrepreneures.

Juste le fait de le nommer comme ça, je sens l’énergie qui est complètement différente et je me sens très alignée de cette façon-là.

Trouve ta propre définition de la vente !

Si tu sens qu’il y a quelque chose qui bloque au niveau de l’argent et de tes programmations par rapport à lui.  Dans l’épisode 3, je te partage 5 croyances limitantes par rapport à l’argent.  Peut-être que tu vas mettre le doigt sur ce qui bloque.

2- Augmenter son estime de soi

Pour moi la vente est beaucoup une question d’estime de soi, et je le vois énormément avec mes clientes. Elles ont des résultats proportionnels à leur estime d’elles-mêmes.

Plus tu comprendras ta valeur, plus tu aimeras qui tu es et que tu croiras sincèrement en toi et ce que tu peux apporter dans le monde, plus tu augmenteras tes ventes.

Si on avait appris à l’école à s’aimer plus, à prendre soin de soi, à s’affirmer, à se bâtir une identité solide et une force intérieure indestructible, selon moi, on serait toutes des millionnaires.

Millionnaires de cœur et millionnaires en terme d’argent.

Quand on croit en nous c’est plus facile de réaliser la valeur de ce qu’on fait.

Le problème est souvent là. On passe beaucoup plus de temps à se valoriser par ce qu’on fait que de qui l’on est.

Pour augmenter son estime de soi, je crois sincèrement que ça doit passer par se connecter davantage à son énergie YIN et diminuer l’excès de YANG.

Quand on est dans le faire, on peut augmenter notre confiance en soi, parce que la confiance se traduit beaucoup dans les actions que l’on fait et c’est OK de développer sa confiance.

Moi c’est à travers la communication (le théâtre, l’impro, mes études en télé et en radio et mon expérience dans ce domaine) que j’ai développé ma confiance en moi. Aujourd’hui, communiquer pour moi ce n’est plus un problème c’est même un atout, une compétence inconsciente.

Je comprends comment tu peux te sentir parfois, car je me suis déjà sentie ainsi, mais de moins en moins.

Car j’ai beaucoup travaillé sur une posture identitaire solide, une estime de soi qui me permet de recevoir l’information différemment.

Quand quelqu’un n’achète pas, ça n’a rien à voir avec qui je suis profondément.

Ne pas vendre un produit, c’est un fait, ce n’est pas une fatalité.

Et je me souviens qu’un de mes coachs me disait : Stéph si tu ne vends pas, c’est de ta faute. ‘’ et quand il m’avait dit ça, ça m’avait beaucoup affecté sur le coup.

Aujourd’hui, ma perception de cette phrase qui m’a marqué, c’est que si je ne vends pas, c’est oui de ma faute parce que je n’aurais pas cru suffisamment en moi.

Parce que si JE NE CROIS pas suffisamment en moi, je vais abandonner, je vais éviter de me montrer, je vais espacer mes publications sur les réseaux sociaux, je vais éviter de déranger.

Mon coach avait raison, si tu ne vends pas c’est de ta faute, car tu vas t’avoir laissé tomber.

Ne te laisse pas tomber et au lieu de vouloir bypasser l’émotion ou la réaction qui surgit lors d’une NON-VENTE, prends le temps de le vivre, parce que c’est grâce à ça que tu vas pouvoir augmenter ton estime et être encore plus connectée la prochaine fois.

3- Éviter le piège de la fausse relation

L’une des choses que je vois beaucoup sur le web et qui fait vraiment début des années 2000 qui n’est plus du tout à la mode, c’est de faire semblant de vouloir être ami avec quelqu’un pour vendre ses produits et services.

J’ai reçu d’ailleurs un beau message cette semaine que voici dans ma boîte messenger :

Bonjour Stéphanie,

J’espère que tu vas bien? Je te suis et j’adore ta page Facebook.

J’ai des beaux produits pour toi en santé naturelle qui je crois pourraient être intéressants.

Des crèmes, des savons, des masques pour le visage.

En plus c’est zéro déchet, visite ma page et abonne-toi, je pourrais également te conseiller pour tes achats.

Bon ça c’est NON, NON et encore NON, est-ce que je t’ai dit que c’était NON ?

Je le sais que la personne qui a écrit ça n’a pas voulu mal faire, clairement elle n’a pas essayé de m’envoyer chier, elle a essayé de me vendre quelque chose.

Le sentiment intérieur que j’ai eu c’est l’équivalent de quelqu’un qui entre dans ma maison sans cogner.

D’ailleurs le cerveau perçoit la vente comme une agression. Ça fait des années que notre cerveau est agressé par des publicités de toutes sortes (à la télé, à la radio, sur Facebook), et la pub traditionnelle pure et dure, n’a plus autant d’impact qu’avant.

Aujourd’hui, c’est les émotions qui vendent et les publicités émotionnelles qu’on voit à la télé. Je pense entre autres aux publicités de bébés ou d’animaux, de moments partagés en famille autour de la table, c’est elles qui nous marquent le plus, qui s’enregistrent le plus dans notre mémoire et qu’on reçoit le plus avec douceur.

Si tu veux vendre tes produits et services que ce soit n’importe quoi name it : Coaching, Épilation, Crème, Plantes, Macramé, Art visuel, tu dois bâtir une relation, c’est ce qui va t’amener pas seulement des résultats court terme, mais aussi des résultats long terme. En créant des relations, tu crées aussi une possibilité de fidélisation. On ne va pas juste t’acheter une crème si on t’aime et que l’on connecte avec qui tu es et avec tes valeurs, on va peut-être t’en acheter deux, 3 et te conseiller à nos amis et à notre famille.

Le bouche à oreilles c’est toujours la meilleure publicité que tu ne peux avoir dans le monde, et le bouche à oreilles virtuel ça va vite, c’est exponentiel !

Pour bâtir des relations authentiques et durables, ça part des textes inspirants que l’on écrit pour connecter avec notre clientèle, de nos lives spontanés où l’on partage notre quotidien, d’exprimer notre véritable nature en mots et en images.

 

Si tu as envie de poursuivre cet exercice avec moi, tu peux t’inscrire à ma semaine flyée du 12 au 18 avril pour manifester ses 5 voix.

Cette semaine va se passer sur le web et je vais te présenter les 5 voix qui peuvent te permettre de manifester ta vie de rêve et d’attirer davantage les clientes vers toi grâce à qui tu es et ton contenu. Je vais donner du contenu concret comme j’aime faire, avec des trucs que tu vas pouvoir utiliser directement au moment où je te les donne et je vais aussi te faire vivre quelque chose de puissant , alors qu’on va écrire pendant une semaine un discours pour manifester sa vie de rêve.

Inscris-toi ici : https://flyee.stephaniemethe.com/5voix 

Tu cours la chance de gagner des prix d’une valeur de 1000 $, tu auras les détails du concours sur ma page Facebook et Instagram ce vendredi.