fbpx
blank

Épisode 17 : Que faire quand nos proches ne sont pas d’accord avec nos décisions 

Épisode 17 : Que faire quand nos proches ne sont pas d’accord avec nos décisions  720 474 Stéphanie Méthé

Que faire quand nous avons l’impression que nos proches nous empêchent d’avancer dans nos projets ?

Les paroles de notre entourage, leur opinion, leur façon de voir les choses qui peut être le contraire de la nôtre peuvent nous empêcher de passer à la prochaine étape.

Dans ce podcast, je te partage 3 points à ne pas perdre de vue pour t’aider à surmonter cette situation.

 

1. Les peurs de tes proches n’ont pas à devenir les tiennes

Lorsque nos proches ne sont pas d’accord avec l’un de nos projets, avec notre vision, avec un investissement qu’on veut faire, avec un changement qu’on veut apporter à notre entreprise, il ne faut pas perdre de vue que c’est leur opinion, leur façon de voir les choses, et que ça ne signifie pas que ce n’est pas une bonne idée.  Souvent, cela reflète une peur de la personne qui n’est pas d’accord avec nous.

Moi par exemple, les premiers gros investissements que j’ai faits quand je me suis pris un premier vrai coach à 8000 $, mon chum m’a regardé avec de grands yeux parce que pour lui, cela n’avait aucun bon sens que j’investisse un tel montant. Pourtant moi intérieurement, je savais que c’est ce dont j’avais besoin, mais pour mon conjoint, la sécurité financière est très importante, et la peur de manquer d’argent est l’une de ses peurs. Ce qui veut dire que c’est sa peur qui s’est reflétée sur moi. Je peux comprendre sa peur, l’accepter, respecter son opinion, sans qu’elle s’empare de moi, car ça ne m’appartient pas.

Pour moi personnellement, je n’ai pas cette peur de manquer d’argent. Par contre, pour une personne pour qui cette peur est aussi présente, l’effet que ça va avoir, c’est qu’elle sera alimentée encore plus. N’oublie pas que les opinions ne sont pas des faits, mais des opinions.

2. Apprends à communiquer le même langage que l’autre

Il est possible que l’une des raisons pour laquelle une personne de ton entourage n’est pas d’accord avec ton projet, ce soit qu’elle n’a pas la même personnalité que toi ni la même façon de communiquer. Ce qui fait qu’elle ne comprend pas ta décision, car pour elle, selon son mode de communication, ce n’est pas logique.

Si par exemple, tu es une personne très créative et passionnée et que ton père lui est quelqu’un de plutôt rationnel et logique. Si tu veux lui faire comprendre ton projet, tu vas devoir lui expliquer à sa façon, parce que toi tu es probablement guidée par tes émotions, et ton père par ce qui est logique, sécuritaire et stable.

Toi, ton type de personnalité c’est peut-être un type qui carbure aux défis, qui est passionné, qui aime le changement. Ton père lui qui est retraité aujourd’hui et qui a son fond de pension, a toujours fait du 8 à 4 toute sa vie, a fait ce qui était le plus sécuritaire possible pour pouvoir s’acheter la maison de ses rêves, son chalet, sa voiture, avoir une vie rangée.

Alors, si tu veux que ton père comprenne, tu dois te mettre dans ses souliers et comprendre sa réalité.

Si tu dis ‘’ Papa, c’est malade, j’ai un projet : investir 10 000 $, ça va être fou, je fais une conférence internationale ! ‘’. WO ! C’est possible que tu le déstabilises. Tu dois lui faire comprendre ton projet de façon analytique.

Qu’est-ce que ça peut te rapporter à long terme cet investissement ? On peut aussi lui partager des succès d’autres personnes qui ont fait cet investissement.

Si on veut engager quelqu’un d’autre, ça peut être de faire valoir l’expertise de la personne qu’on va engager, pour que notre père comprenne que cela sera rentable et apportera une sécurité à l’entreprise.

Trouve une façon de le rassurer et de le sécuriser. Par contre, ça ne veut pas dire qu’il sera plus en accord avec ta décision, mais avec certaines personnes, c’est un succès lorsqu’on se met dans leurs souliers, car c’est plus facile de les comprendre et de leur expliquer.

3. Tu es responsable de tes décisions

Ce n’est pas de la faute à ton chum si tu n’as pas investi dans ce programme de coaching.

Ce n’est pas de la faute à ta mère, si tu n’as toujours pas d’adjointe virtuelle pour te donner un coup de main.

Ce n’est pas de la faute à tes amis, si tu n’as toujours pas démarré ton entreprise.

Malgré les opinions personnelles, les peurs de chacun de tes proches, tu es l’unique responsable de tes décisions.

Une entrepreneure doit avoir cette drive de prendre des décisions pour elle, quand elle ressent intérieurement et profondément que c’est ce qu’elle a besoin.

En écoutant ce que les autres pensent et en décidant de ne pas aller de l’avant sur ce qui vibre à l’intérieur de toi, c’est comme si tu laissais les autres faire taire ta lumière.

Permets-toi de laisser jaillir cette lumière, et une fois que tu le feras, tu toucheras les autres avec celle-ci.

Plus les gens de ton entourage vont te voir briller, plus qu’ils vont te laisser briller.