5 outils pour se libérer du regard des autres et passer à l’action

5 outils pour se libérer du regard des autres et passer à l’action

1920 1280 Stéphanie Méthé

Est-ce que le jugement des autres vous empêche de rayonner et de réaliser de grandes choses ?

Pour plusieurs femmes, le regard des autres est un grand frein à leur rayonnement. À force d’être obsédées par ce que les gens pensent et disent d’elles, cela peut en empêcher plusieurs de passer à l’action, de mettre en place certaines choses, et de sortir de leur zone de confort.

En réalité, cela devient un réel blocage pour les femmes, car elles se sentent emprisonnées derrière un masque qui n’est pas le leur. À vouloir plaire, plusieurs s’oublient.

Heureusement, plus que nous travaillons sur notre confiance, plus que nous mettons certains outils en place, plus que nous nous libérons un pas à la fois.

Voici donc 5 outils pour se libérer du regard des autres et passer à l’action :

1. Se poser la question « dans quelle catégorie j’ai envie d’être ? » 

Il y a une superbe citation en anglais qui dit :  Pour éviter les critiques « Say Nothing, Be Nothing, Do Nothing. ».  Si tu veux vraiment éviter la critique, ne dit rien, ne soit rien et ne fait rien, puis tu ne te feras pas critiquer, le regard des autres ne t’affectera pas. C’est comme s’il fallait vous cacher pour ne pas être jugé, mais est-ce que ça vous rend plus heureux d’être caché et de ne pas être jugé, ou il y a cette envie à l’intérieur de vous qui vous dit « j’ai envie de faire plus, j’ai envie d’être plus ! » ?

On s’entend, plus que l’on passe à l’action, plus que nous attirons le regard des autres, c’est normal. Si vous mettez une personne qui bouge beaucoup et une personne qui bouge pas du tout en avant de vous… C’est clair que vous allez probablement regarder beaucoup plus celle qui bouge.

Avez-vous envie d’être dans la catégorie des gens qui ne font rien et qui n’ont rien, ou dans la catégorie des gens qui font et qui obtiennent du succès et des résultats ? Ce sont les questions à vous poser !

2. Ne tentez pas de plaire à tout le monde

Plusieurs personnes que je côtoie ont peur des jugements et du regard des autres, car ils aimeraient tellement être aimés par tout le monde.

Lorsqu’on veut être aimé par tout le monde, on agit de cette façon. Nos actions visent à ne pas déplaire, à ne pas froisser les autres, et vivent dans la crainte de décevoir l’autre.

Mais pendant ce temps-là,  nous ne sommes pas réellement nous-mêmes, et nous nous privons d’une belle partie de nous.

Ce n’est pas tout à fait réaliste de penser que tout le monde peut nous aimer. Il y aura toujours des gens qui malheureusement malgré nos efforts, n’auront pas envie d’être nos amis, des gens qui nous n’aimeront pas, comme ça nous arrive aussi.

Est-ce que les gens à qui j’essaie de plaire sont vraiment importants pour moi ? Car parfois on essaie de plaire à des gens qui n’ont pas vraiment d’importance pour nous.

Est-ce que c’est réaliste de plaire à tout le monde ? Non ? Donc dans ce cas, il vaut mieux être soi-même car de toute façon, il y aura toujours quelqu’un qui ne nous aimera pas.

3. Concentrez-vous sur ce que vous aimez au lieu de vous concentrer sur ce que les gens n’aiment pas de vous

Je remarque beaucoup que le focus des gens qui sont affectés par le regard des autres est sur les autres. Ils ne voient que les autres : ” Qu’est-ce que les gens vont penser de moi ? ”, ” Qu’est-ce qu’ils vont dire si je fais si ou ça ? ”, et ils se posent peu de questions par rapport à eux : ” Qu’est-ce que j’ai envie de faire moi pour être heureuse ? ’’, ” Qu’est-ce que j’aime faire ? ”, ” Qu’est-ce qui est important pour moi ? ”. Donc concentrez-vous sur ce que vous aimez, sur qui vous êtes, sur ce que vous voulez au lieu de vous concentrer sur ce que les gens n’aiment pas de vous ou auraient à dire de vous.

4. N’oubliez pas que le jugement des autres ne vous définit pas :

Quand quelqu’un vous critique ou vous juge, ce n’est pas la personne que vous êtes qu’il juge, mais un comportement, une action ou une phrase que vous avez dit. Et la distinction est très importante car parfois quand on se fait critiquer, ça peut vraiment nous atteindre au plus profond de notre être, car on se dit que la personne n’aime pas qui nous sommes, mais c’est plutôt que la personne n’aime peut-être pas une chose que vous avez faite, car ça peut rentrer en conflit par exemple avec ses valeurs. Dites-vous que les critiques des gens ne vous définissent pas et que vous êtes beaucoup plus que cela.

5. Le regard des autres est le regard que nous portons envers nous-même

La raison pour laquelle certains sont très affectés par le regard des autres. C’est que c’est le même regard que vous portez sur vous -même. Si constamment quelqu’un vous dit que vous êtes une bonne à rien, peut-être qu’inconsciemment vous vous dites la même chose, et vous vous dites que la personne a raison. C’est ce qui vous blesse, car plus vous allez développer votre confiance en vous, faire des choses que vous aimez et que vous passerez à l’action, plus l’impact du regard des autres va être faible. Car quand on connaît sa valeur profonde et qu’on se dit qu’on est bon, qu’on est capable, qu’on est une personne extraordinaire, les jugements deviennent beaucoup moins importants. Soyez indulgents avec vous-même et endurcissez votre confiance, mais pour endurcir sa confiance, il faut passer à l’action.

Je vais terminer avec une belle citation de Melki Rish :

Quand tu estimes ta valeur personnelle, tu n’as plus besoin de l’approbation des autres pour te sentir quelqu’un.

Si vous désirez aller plus loin, prenez votre appel de coaching de 30 minutes avec moi 

Laisser une réponse

Programme en
ligne
Le bonheur qui mijote 2.0
Inscrivez-vous pour recevoir tous les détails sur mon programme de formation en ligne qui sera disponible dès mars 2018
M'inscrire